Accueil » Quels sont les animaux sauvages en voie de disparition en 2022 ?

Quels sont les animaux sauvages en voie de disparition en 2022 ?

  • par
animaux sauvages en voie de disparition

Les animaux sauvages jouent un rôle important dans le maintien de l’équilibre de la nature. Bon nombre de ces bêtes sont malencontreusement en repli, compte tenu de certaines activités humaines. Allons donc à la découverte de quelques animaux sauvages en voie de disparition en 2022.

Le tigre : animal sauvage en voie de disparition

Facilement identifiable grâce à sa toison rouquine tachetée de noir, c’est un mammifère carnivore. Il est réputé comme étant le plus grand  félin sauvage de la terre. Des années en arrière, il a été épargné de fort peu, d’une abolition totale de son espèce. La mise en place de nouvelles méthodes de chasse puis la diminution de ses proies sont des éléments parmi tant d’autres, qui conduisent les animaux sauvages tels que le tigre, à disparaître. La sous-espèce la plus en danger  c’est le tigre de Sumatra, situé sur l’île de Sumatra.  

Vous pouvez être intéressé par: Comment définir la chaîne alimentaire des animaux ?

L’ours polaire en risque d’extermination

Les ours polaires sont sans aucun doute des animaux sauvages en voie de disparition. Aussi appelé ours blanc, c’est un grand mammifère omnivore. Du sous-ordre de Californie, il est d’origine Arctique. C’est une créature impressionnante du Pôle Nord. Avec son beau pelage et ses pattes un peu couronnées, il vit avec aisance aussi bien dans l’eau que sur la neige. Avec cette excellente capacité d’adaptation, il est néanmoins vulnérable. Ses surfaces d’habitation ne cessent de disparaître chaque année. Et c’est principalement dû aux activités de l’homme. 

Animaux sauvages en voie de disparition : Les pandas géants 

Originaire du Sud-Ouest de la Chine et de l’Himalaya, ce sont des animaux sauvages qui aiment vivre dans les régions montagneuses riches en bambou. Ils possèdent une toison très coriace qui tient tête au froid. Ils sont très solitaires et font partie de l’ordre des animaux sauvages carnivores. Puisque la déforestation prend de l’ampleur de nos jours, on peut donc leur attribuer la pancarte: ‘’alerte rouge, animaux en voie de disparition’’. 

animaux sauvages en voie de disparition

Les rhinocéros blanc

Ils demeurent des animaux sauvages dont les cornes sont très recherchées, et c’est l’une des raisons qui conduit peu à peu à leur extinction. Jadis répandu en Angola, en Ouganda, au Soudan, au Zimbabwe et même au Tchad, ils sont aujourd’hui une sous-espèce probablement éteinte. On pouvait aussi les retrouver dans le parc d’animaux sauvages de San Diego en Californie. Hélas, ce sont malheureusement des animaux sauvages qui se reproduisent difficilement en captivité.

Le cobra royal

Réparti en Asie du Sud, le cobra royal est l’un des plus grands serpents venimeux de la planète terre. De peau brune ou verdâtre, il peut mesurer jusqu’à 6 mètres de long;  et oui! C’est le plus long des reptiles. Son venin n’est pas aussi nocif qu’il en a l’air. Il peut par contre s’avérer dangereux et même conduire à la mort quand il se retrouve en importante quantité dans un organisme. Encore une fois, la déforestation est l’une des causes majeures pour laquelle les cobras sont parmi les animaux sauvages en voie de disparition en 2022. 

Animaux sauvages en voie de disparition : Le varan de Komodo

On les retrouve sur l’île d’Indonésie. Reconnu comme le plus grand lézard du monde, c’est un animal sauvage très terrifiant de par son aspect physique.  Encore appelé dragon de Komodo, les zoologistes affirment qu’il est l’une des espèces en voie de disparition, ayant un venin mortel. Des recherches scientifiques ont confirmé que son venin est équivalent à ceux de divers serpents. Le changement climatique qui s’observe actuellement sur les îles occupées par les varans  de komodo fait qu’ils sont aujourd’hui des animaux sauvages en voie de disparition.

Chaque année, on compte de moins en moins d’ animaux sauvages vivant encore sur notre planète. Ils sont contraints de quitter leur milieu de vie en grande partie, à cause de la déforestation et du réchauffement climatique ; et d’autres sont tués par les hommes pour une telle ou telle valeur qu’on leur reconnaît.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.